La diversité française dans le domaine de l’innovation scientifique : Quels projets pour la Méditerranée ?

Voici le fruit de la collaboration entre Philippe Chauvet, vice-président de l’IFREMMONT et le Dr Abderrahmane Ameur Vice-Président des Urgences Cardiologiques de Paris (UCP) et cardiologue à la Clinique de Turin, Paris.

Cette présentation faite au Sénat le samedi 24/11/2012 montre le résultat du partenariat avec BioparHom en terme d’échange possible Nord-Sud autour de la Méditerranée.

Publicités

10 raisons pour développer la e-santé et la télémédecine

La convergence entre l’IT (Information Tech) et la santé/médecine est de plus en plus consistante. Les perspectives de développement sont multiples. En voici une sélection.

  1. Améliorer la qualité des soins par une meilleure prise de décision par le corps médical.
  2. Meilleure réactivité à distance dans les cas d’urgence, aboutissant probablement à la sauvegarde de vies.
  3. Une fourniture de soins plus pertinente, efficiente et personnalisée (voire moins coûteuse).
  4. Un diagnostic plus rapide et le plus en amont possible.
  5. Accès plus rapide au dossier et à l’historique médical du patient.
  6. Une meilleure coordination sur le plan administratif.
  7. Une augmentation du taux de pénétration des soins dans les zones rurales.
  8. Une réduction de certains coûts, et pour certains cas spécifiques, en mobilisant par exemple les technologies de visio-conférences.
  9. La possibilité de prodiguer des soins et un suivi en temps réel aux patients et à distance.
  10. Améliorer le bien-être des séniors et développer les soins préventifs.

via10 raisons pour développer la e-santé et la télémédecine – Demain la veille.

 

Faire le point sur la télémédecine.

Voici un article intéressant, que Docmmont vous propose avec l’aimable autorisation de la revue Technologies et Innovations hospitalières et de Philippe Laurier qui a coécrit avec Philippe Chauvet : « La télémédecine, entre incertitudes techniques et incertitudes sociales »
lire l’article « la télémédecine, entre incertitudes techniques et incertitudes hospitalières »

La télémédecine à l’IFREMMONT : une expertise médicale à distance accessible partout

Dans un article du journal Les Echos, Paul Molga fait le point sur l’expérimentation de la télémédecine à l’IFREMMONT. Le docteur Pascal Zellner montre comment les applications développées par l’IFREMMONT sur le terrain de la médecine de montagne peuvent trouver une utilité dans la santé public. En effet la télémédecine permet le maintien à domicile de personnes âgées en leur donnant accès à des services médicaux de pointe même s’ils résident dans des lieux isolés.

Lire l’article dans son intégralité

La télémédecine à l’IFREMMONT

Nous vous rapportons un article paru dans le Dauphiné Libéré ce mercredi 26 janvier 2011 et disponible en ligne, où Pascal Zellner cofondateur de l’IFREMMONT présente les applications possibles de la Télémédecine. C’est aussi l’occasion de faire le point sur les actions en cours à l’IFREMMONT

Lire l’article

La télémédecine était déjà à la une de l’actualité avec la parution au Journal Officiel d’un décret d’application le 19 octobre 2010 (retrouvez l’article que nous avions consacré à ce sujet)

Télésanté et Télémédecine en Norvège

La Norvège, de part ses caractéristiques géographiques particulières et sa densité de population très faible dans certaines zones, a rapidement saisi l’intérêt que représente la télémédecine pour ses concitoyens.

Le document intitulé “Télésanté et Télémédecine en Norvège”, diffusé par l’ambassade de France en Norvège, dresse un état des lieux de la télésanté dans ce pays scandinave.

Document à télécharger ici :Télésanté et Télémedecine en Norvège.pdf

image

Source : bulletins-electroniques.com

Décret d’application sur la télémédecine

Titre du décret : Décret no 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif à la télémédecine
Type de document : texte juridique
Référence : Journal Officiel de la République Française
Disponible ici

Une bonne étape de franchie qui va nous permettre d’avancer dans notre démarche de valorisation de la télémédecine.

En effet, la télémédecine largement expérimentée est désormais dotée d’un cadre légal avec la parution ce 21 octobre 2010 d’un décret d’application dans le journal officiel.

Dans un premier temps, le décret propose une définition de la télémédecine : elle englobe tous les actes « réalisés à distance au moyen d’un dispositif utilisant les technologies de l’information et de la communication ».
Font parties de la télémédecine : la téléconsultation, la télé-expertise, la télésurveillance médicale, la télé-assistance médicale ainsi que la réponse médicale.

La seconde partie du décret précise les modalités d’application de la télémédecine. L’authentification du professionnel de santé ainsi que celle du patient sont garanties de même que le consentement du patient reste un élément primordial.