Adidas boost

Bien que l’amorti ait fait l’objet de nombreux concepts dans le monde du running (l’air par Nike, le gel par Asics, l’Adiprene par Adidas, le DNA par Brooks…), il semblerait qu’Adidas ait souhaité continuer à plonger dans cet océan rouge. Son nom ? “Boost”, tout simplement.

La preuve en image :

Source : Runblogger.com

Combyn, le casque souple par Giro

Giro annonce le lancement de Combyn, le premier casque souple du marché des sports d’hiver. Ce casque a la capacité de se déformer à l’impact et de reprendre sa forme initiale tout en répondant au standard de sécurité CE EC 1077.

Il sera présenté lors du salon SIA de Denver cette semaine et son prix devrait avoisiner les 120$.

flexible helmet.jpg

giro foam helmet.jpg

Source : The gear junkie

Base, la protection tout en confort

Fruit de l’imagination de Riley Sanders, Base est un T-Shirt à manches longues aux vertus protectrices, destiné aux amateurs de sports de glisse.

Coudes, épaules et colonne vertébrale sont protégés par des pads en silicone fournis par Dow Corning et construits en nid d’abeille. Base est conçu à partir de laine Mérinos, connue pour ses qualités thermiques. Le couplage des pads en nid d’abeille avec les empiècements de laine mérinos offre une liberté de mouvement certaine et nécessaire à la pratique du ski et du snowboard. Bien vu !

 Base Impact Jersey by Riley SandersBase Impact Jersey by Riley Sanders

Source : tuvie.com

Un vêtement pour détecter les mouvements du corps

STMicroelectronics présente une tenue à capteurs intégrés qui permet de détecter en temps réel les mouvements du corps humain. Elle pourrait servir à la rééducation physique des patients et à l’amélioration des gestes des athlètes.

Il s’agit d’une combinaison "intelligente" qui détecte les mouvements du corps. Le prototype dévoilé par STMicroelectronics intègre le nouveau coprocesseur de mouvements iNEMO et cache plusieurs capteurs capables de reconnaitre les mouvements complexes effectués par la personne qui porte la combinaison. L’objectif est de traduire rapidement les enregistrements cinématiques en un modèle numérique précis.

Le prototype associe des capteurs miniaturisés fixés sur chaque bras, avant-bras, cuisse et mollet, plus deux sur le dos. Des capteurs supplémentaires peuvent être fixés aux mains, sur les chaussures ou sur la tête.

La tenue de détection des mouvements de ST

 

Source : Ardi

L’Ifremmont s’équipe en outils de mesure de température et d’humidité

 

Grâce au soutien renouvelé du Conseil Général de Haute-Savoie, l’Ifremmont a pu investir dans une batterie de capteurs embarqués : les hygroboutons.
Ressemblant à une pile plate, ces capteurs sont capables de mesurer et d’enregistrer la température et l’humidité relative d’un environnement donné avec précision.
De taille réduite, les hygroboutons peuvent être placés à même la peau, entre deux couches de textiles ou encore entre un sac dos et une veste. Grâce à ses outils, bon nombre d’investigations de terrain au sujet de l’isolation thermique, de la respirabilité et de l’évacuation de l’humidité pourront être menées.

Le projet de laboratoire en milieu naturel que l’Ifremmont souhaite mettre à disposition des industriels des sports de montagne commence à prendre forme !

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

hygrobouton                                                     LOGO_PART_rouge

Chaussures de ski : température, humidité relative et absorption de l’humidité

Titre Original : Temperature, relative humidity and water absorption in ski boots
Type de document : Article scientifique
Auteur(s) : Patrick Hofer, Michael Hasler, Gulnara Fauland, Thomas Bechtold and Werner Nachbauera
Paru dans : Procedia Engineering

 

Introduction :

Outre ses propriétés mécaniques, une paire de chaussures de ski doit répondre à une problématique de confort. A ce titre, le “climat” interne à une chaussure, et son isolation thermique notamment, est une mesure de confort majeure.

Objectif :

Le but de l’étude était de déterminer le microclimat dans les chaussures de ski pendant la pratique.

Méthode :

Le climat a été évalué par la mesure de la température, de l’humidité relative et de l’absorption d’eau. Température et humidité relative ont été mesurées en utilisant quatre capteurs :

1 sur le pied au-dessus des articulations métatarsophalangienne du premier et du second orteil
1 au niveau de la voute plantaire
1 sur le dos du pied au-dessus de l’os cunéiforme
1 entre la doublure et la coque de la chaussure sur le versant médial de la cheville liner.

Pour déterminer la quantité d’eau absorbée par la doublure et les chaussettes, une balance de précision a été utilisée.

Les données de deux sujets ont été enregistrées au cours de cinq journées de ski. Deux modèles d’entrée de gamme et deux modèles haut de gamme deux de marques différentes ont été évalués

Résultats :

Pendant tout le test à des températures ambiantes comprises entre -6,8 ° C et 6,0 ° C, la température intérieure de la chaussure de ski n’a cessé de diminuer.

La température au niveau des orteils a baissé dans quatre cas, nettement en dessous de 20° C.

Une humidité relative élevée avec des valeurs allant jusqu’à 93% ainsi qu’ une absorption d’eau élevée (jusqu’à 45,5 g) dans les chaussettes et les doublures ont été observées.

Conclusion :

Les résultats indiquent que le microclimat à l’intérieur des chaussure de ski n’a pas été affectée par le niveau de gamme des produits testés.
Il est recommandé de reconsidérer la construction de base des doublures afin d’améliorer leur gestion de l’humidité. Une amélioration possible pourrait être de construire le revêtement d’une manière que la sueur et la neige fondue soient stockées potentiellement aussi loin que possible du pied. Dans ce cas, la couche externe de la doublure doit avoir une absorption d’eau plus élevée que la couche interne. En outre, des composants hautement hydrophobes pour les chaussettes doivent être sélectionnées afin de les garder sèches et éviter que les pieds soient mouillés.

Lien vers l’article intégral

chaussures de ski

Le Kevlar débarque dans le monde des softshell

Conçue à base de Kevlar, la veste “Mithril” a fait sensation lors du dernier salon outdoor de Friedrichshafen.

Si son poids de 606 g joue en sa défaveur en comparaison des softshell traditionnelles, sa durabilité est louée pour être exceptionnelle. Qu’il pleuve ou qu’il vente, elle serait la softshell idéale pour les sports où les qualités de résistance des vêtements sont mises à contribution : vtt, escalade, course d’orientation, spéléo…

softshell kevlar

Prix : 361€

Source : thegearcaster.com