Découvrez le dernier film du Mountain Lab !

Centre de tests à destination de l’industrie Outdoor, le Mountain Lab a notamment pour objectif d’accompagner les marques dans l’amélioration des performances de leurs produits.

Ce service unique a un atout majeur : il confronte les produits à la réalité du terrain.

La preuve en images :

 

Le Mountain Lab remercie particulièrement le Studio Wanaka et Bertrand Delapierre pour la qualité du travail accompli. Nous n’oublions pas nos partenaires et l’ensemble des personnes s’étant impliquées de près ou de loin dans la réalisation du film.

Publicités

L’Ifremmont investit dans une caméra thermique

Afin d’étoffer son panel d’outils de mesure, l’Ifremmont vient tout juste d’investir dans une caméra thermique Flir E40bx.

Celle-ci permettra notamment à l’Ifremmont de continuer à vulgariser ses enseignements sur les grands principes de thermorégulation. Le Mountain Lab pourra également tirer profit de la caméra dans le cadre de protocoles basés sur l’analyse du confort thermique.

L’Ifremmont tient à remercier chaleureusement le Conseil Général de Haute Savoie  et l’Union Européenne pour leur soutien.

L’Ifremmont s’équipe en outils de mesure de température et d’humidité

 

Grâce au soutien renouvelé du Conseil Général de Haute-Savoie, l’Ifremmont a pu investir dans une batterie de capteurs embarqués : les hygroboutons.
Ressemblant à une pile plate, ces capteurs sont capables de mesurer et d’enregistrer la température et l’humidité relative d’un environnement donné avec précision.
De taille réduite, les hygroboutons peuvent être placés à même la peau, entre deux couches de textiles ou encore entre un sac dos et une veste. Grâce à ses outils, bon nombre d’investigations de terrain au sujet de l’isolation thermique, de la respirabilité et de l’évacuation de l’humidité pourront être menées.

Le projet de laboratoire en milieu naturel que l’Ifremmont souhaite mettre à disposition des industriels des sports de montagne commence à prendre forme !

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à nous contacter.

hygrobouton                                                     LOGO_PART_rouge

Chaussures de ski : température, humidité relative et absorption de l’humidité

Titre Original : Temperature, relative humidity and water absorption in ski boots
Type de document : Article scientifique
Auteur(s) : Patrick Hofer, Michael Hasler, Gulnara Fauland, Thomas Bechtold and Werner Nachbauera
Paru dans : Procedia Engineering

 

Introduction :

Outre ses propriétés mécaniques, une paire de chaussures de ski doit répondre à une problématique de confort. A ce titre, le “climat” interne à une chaussure, et son isolation thermique notamment, est une mesure de confort majeure.

Objectif :

Le but de l’étude était de déterminer le microclimat dans les chaussures de ski pendant la pratique.

Méthode :

Le climat a été évalué par la mesure de la température, de l’humidité relative et de l’absorption d’eau. Température et humidité relative ont été mesurées en utilisant quatre capteurs :

1 sur le pied au-dessus des articulations métatarsophalangienne du premier et du second orteil
1 au niveau de la voute plantaire
1 sur le dos du pied au-dessus de l’os cunéiforme
1 entre la doublure et la coque de la chaussure sur le versant médial de la cheville liner.

Pour déterminer la quantité d’eau absorbée par la doublure et les chaussettes, une balance de précision a été utilisée.

Les données de deux sujets ont été enregistrées au cours de cinq journées de ski. Deux modèles d’entrée de gamme et deux modèles haut de gamme deux de marques différentes ont été évalués

Résultats :

Pendant tout le test à des températures ambiantes comprises entre -6,8 ° C et 6,0 ° C, la température intérieure de la chaussure de ski n’a cessé de diminuer.

La température au niveau des orteils a baissé dans quatre cas, nettement en dessous de 20° C.

Une humidité relative élevée avec des valeurs allant jusqu’à 93% ainsi qu’ une absorption d’eau élevée (jusqu’à 45,5 g) dans les chaussettes et les doublures ont été observées.

Conclusion :

Les résultats indiquent que le microclimat à l’intérieur des chaussure de ski n’a pas été affectée par le niveau de gamme des produits testés.
Il est recommandé de reconsidérer la construction de base des doublures afin d’améliorer leur gestion de l’humidité. Une amélioration possible pourrait être de construire le revêtement d’une manière que la sueur et la neige fondue soient stockées potentiellement aussi loin que possible du pied. Dans ce cas, la couche externe de la doublure doit avoir une absorption d’eau plus élevée que la couche interne. En outre, des composants hautement hydrophobes pour les chaussettes doivent être sélectionnées afin de les garder sèches et éviter que les pieds soient mouillés.

Lien vers l’article intégral

chaussures de ski

Evaluation de l’isolation thermique des vêtements de nourrissons destinés à les protéger du froid durant leur sommeil.

Titre Original : Evaluation of the thermal insulation of clothing of infants sleeping outdoors in Northern winter.
Type de document : Article scientifique
Auteur(s) : Tourula M, Fukazawa T, Isola A, Hassi J, Tochihara Y, Rintamäki H.
Paru dans : European Journal of Applied Physiology

Avant propos

L’hiver dans les pays nordiques, il arrive fréquemment que les enfants âgés de 2 semaines à 2 ans se plongent dans une phase de sommeil diurne dans leur poussette.

Objectif

L’objectif était d’évaluer l’isolation thermique des vêtements de nourrissons qui “dorment dehors” en hiver.

Outils et Méthodes

Les informations des vêtements des nourrissons âgés de 3,5 mois ont été recueillis ainsi que la durée du sommeil, la température de la peau, l’humidité à l’intérieur de la couche de vêtement intermédiaire, la température et la vitesse de l’air. L’ensemble de ces données a été collecté durant le sommeil en extérieur (n = 34) et en intérieur (n = 33) dans les maisons des familles. L’isolation de l’ensemble des vêtements a été mesurée en utilisant un mannequin thermique et les valeurs ont été utilisées pour définir l’isolation thermique des vêtements des bébés observés. L’isolation des vêtements requise pour chaque condition a été estimée selon la norme ISO 11079.

Résultats

L’isolation thermique des vêtements n’est pas corrélée avec la température de l’air ambiant. L’isolation observée et requise étaient égales à environ -5 ° C. Cependant, même à -5 ° C, un refroidissement lent (environ 0.012 ° C / min) de la température cutanée moyenne (T (sk)) a été observé. Lorsque la différence entre l’isolation observée et l’isolation requise augmentait, le taux de refroidissement de T (SK) a augmenté de façon linéaire (r (s) 0,605, p <0,001) et les nourrissons dormaient pendant une période plus courte (r (s) 0,524, p = 0,001).

Conclusion

Les résultats de cette étude montrent la difficulté d’ajuster systématiquement l’isolation thermique optimale pour les nourrissons qui dorment en plein air pendant l’hiver. Par conséquent, la nécessité de mettre en place des normes est évidente. L’étude fournit des informations pour une protection thermique adéquate des nourrissons qui dorment dans des conditions froides.

infantwarmer

Source : pubmed

Luxicool et le fil rafraichissant

Luxilon, producteur belge de monofilaments  a mis au point un fil aux propriétés rafraichissantes. Son concept breveté a été développé en partenariat avec la société française Sofileta spécialisée dans le tricot.

Le secret du fil en question repose sur une combinaison de deux propriétes : la conductivité thermique du polymère lui-même et l’évacuation rapide de l’humidité permise grâce à la construction spécifique du polymère utilisé.

Les tests menés pour valider les qualités rafraichissantes du fil ont montré que ce dernier est capable d’offrir un refroidissement de 3,7°C. La durée de ce ‘”cooling effect” serait aussi longue que l’activité physique perdure !

Luxicool

Source : innovationintextiles.com