Découvrez le dernier film du Mountain Lab !

Centre de tests à destination de l’industrie Outdoor, le Mountain Lab a notamment pour objectif d’accompagner les marques dans l’amélioration des performances de leurs produits.

Ce service unique a un atout majeur : il confronte les produits à la réalité du terrain.

La preuve en images :

 

Le Mountain Lab remercie particulièrement le Studio Wanaka et Bertrand Delapierre pour la qualité du travail accompli. Nous n’oublions pas nos partenaires et l’ensemble des personnes s’étant impliquées de près ou de loin dans la réalisation du film.

Publicités

Le Mountain Lab sollicité par Millet

Dans le cadre du développement d’un sac à dos innovant, l’entreprise Millet a sollicité les services du Mountain Lab.

Si les ceintures pivotantes sont présentes sur le marché du sac à dos depuis quelques années, le concept Mobility Back System de Millet se différencie par un axe de rotation placé plus en hauteur.

Après une première phase de recherches bibliographiques permettant la mise en évidence des bénéfices théoriques du concept, le Mountain Lab a lancé un test comparatif grandeur nature. La suite en images…

Offre de stage : Ingénieur R&D

Le contexte :

L’Ifremmont (Institut de Formation et de Recherche en Médecine de MONTagne) est une association loi 1901, basée à Chamonix. Initialement tourné vers la recherche médicale, la formation et la télémédecine, l’Ifremmont a décidé de s’ouvrir vers l’industrie des sports de montagne en créant un service de veille et de tests en milieu naturel : le Mountain Lab.

Pour développer ce service, l’Ifremmont doit devenir une référence des interactions entre l’homme, le produit et l’environnement.

La mission :

A travers une analyse poussée de la littérature que vous confronterez à l’observation de terrain, vous caractérisez et modélisez le confort thermique du sportif en montagne.

L’objectif de cette mission est de définir une échelle de confort thermique qui nous permettra de situer les produits « soft » que nous serons amenés à tester.

Grâce à votre bagage et à votre curiosité, vous devrez identifier les outils de mesures à utiliser, cadrer leur utilisation et interpréter les résultats observés.

Cette démarche vise à « normer » nos futurs tests, à les standardiser, malgré les variabilités propre à l’expérimentation de terrain.

Profil recherché :

En cours de formation (Bac+4 à Bac+5) en ingénierie thermique ou en ingénierie du sport, vous avez de solides bases en thermodynamique, thermophysiologie et modélisation mathématiques. Vous manipulez parfaitement les outils de bureautique classiques.

Vous êtes autonome, entreprenant(e) et curieux(se). Par ailleurs, vous maitrisez l’anglais et êtes attiré(e) par les sports de montagne.

Date d’embauche : Dès que possible

Contrat : Stage

Rémunération : 417,09€/mois

Durée : 4 à 6 mois

Contact :

Louis Douls

04 50 53 84 35

louis@ifremmont.com 

Envoyer CV et lettre de motivation

_FGQ7235

Le Mountain Lab sur les ondes de Radio Mont-Blanc

“Chamonix présentait en fin de semaine dernière son laboratoire de montagne : "le Mountain Lab". L’idée est de mettre au service des entreprises de l’outdoor, à la fois un service de veille médicale, scientifique et technologique, mais aussi et surtout une plateforme de test en conditions réelles d’utilisation.

C’est l’Ifremmont qui a initié ce projet, qui est maintenant largement soutenu par la Communauté de Communes, l’ENSA et la Compagnie du Mont Blanc.

Le Mountain Lab de Chamonix Mont Blanc est déjà une réalité ! Impossible de donner un exemple d’entreprise, il y a une clause de confidentialité, mais déjà des sociétés privées utilisent le Mountain Lab pour des tests produits.

Et à terme, l’objectif est d’envisager la création d’un label « testé au Mont Blanc », en vue d’une valorisation marketing.”

Pour écouter le sujet, cliquez ici

berghaus jacket

PopSci fait l’éloge de Polartec® Neoshell®

Lors d’un face à face organisé par Popsci*, opposant les technologies Neoshell® de Polartec® et l’Active Shell de Gore-Tex®, la première nommée semble se démarquer.

L’hiver dernier quatre sujets -seulement- ont testé et comparé les vestes Rab Stretch Neo et Millet Trilogy Limited GTX sur une durée d’un mois dans les régions montagneuses du Vermont, de l’Utah et du Colorado. Les conditions rencontrées furent multiples : froid, bourrasques de neige, soleil…

Si la puissance du test réalisé par le mensuel américain est limitée et discutable, il est à noter que les testeurs ont privilégié la technologie de Polartec® à l’unanimité. Après 35ans d’hégémonie, Gore Tex® aurait-il du souci à ce faire ?

 

BreatheEasyRGB_0

Sources : snewsnet.com et popsci.com

*Popular Science, ou PopSci, est un magazine mensuel américain de vulgarisation scientifique qui a été fondé en 1872. Ce magazine a gagné plusieurs prix, dont des ASME awards pour l’excellence journalistique en 2003et 2004.

Le refroidissement de la région du cou pendant l’exercice en environnement chaud

Titre Original : Cooling the neck region during exercise in the heat.
Type de document : Etude
Auteur(s) : Tyler CJ, Sunderland C.
Paru dans : Journal of Athletic Training.

Hypothèse :

Le refroidissement de la région du cou peut améliorer la capacité à évoluer dans un environnement chaud. Il peut améliorer les performances en abaissant le niveau perçu d’astreinte thermique, permettant aux sujets de passer outre les signaux d’inhibition.

Objectif :

Déterminer si la capacité d’exercer dans un environnement chaud observée lors du refroidissement de la région du cou se produit en raison de la baisse du niveau perçu d’astreinte thermique et des signaux inhibiteurs.

Contexte :

Tests réalisés en chambre climatique

Sujets :

Huit sujets masculins, entrainés en endurance, non acclimatées (âge = 26 ± 2 ans, taille = 1,79 ± 0,04 m, masse = 77,0 ± 6,2 kg, consommation d’oxygène maximale [VO2max)] = 56,2 ± 9.2 kg mL · (-1 ) · min (-1)) ont participé à l’étude.

Méthodes :

Les participants ont participé à 4 sessions de tests à environ 70% VO2max jusqu’à l’épuisement volontaire : 2 essais de familiarisation suivis de 2 essais expérimentaux (1 avec refroidissement du cou [CC] et 1 sans refroidissement [NC]). Les essais ont été espacés de 7 jours.

Principaux critères mesurés :

Temps d’épuisement volontaire, le rythme cardiaque, température rectale, la température de la peau du cou, l’effort perçu, la sensation thermique et le sentiment (plaisir / déplaisir) ont été mesurés.

Résultats :

Le temps d’épuisement volontaire a augmenté de 13,5% ± 3,8% (CC = 43,15 ± 12.82 minutes, NC = 38,20 ± 11.70 minutes; t (7) = 9,923, P <0,001) avec refroidissement du cou, qui a réduit la température moyenne de la peau du cou durant le test(P <.001).

Les participants ont terminé l’exercice à des niveaux identiques d’effort perçu, de sensation thermique, et de sentiment plaisir / déplaisir, mais le refroidissement du cou a permis aux participants de tolérer des températures rectales supérieures (CC = 39,61 ° C ± 0,45 ° C, NC = 39,18 ° C ± 0,7 ° C; t ( 7) = -3,217, P = 0.02) ainsi que des fréquences cardiaques plus élevées  (CC = 181 ± 6 battements / min, NC = 178 ± 9 battements / min; t (7) = -2,664, P = 0,03) au moment de l’arrêt de l’effort.

Conclusions :

Le refroidissement du cou augmente le temps nécessaire pour atteindre l’épuisement volontaire en abaissant les niveaux perçus d’astreinte thermique.

cooling

L’Ifremmont lance ses premiers tests sur le terrain

Le 13 et 15 avril derniers, l’Ifremmont a organisé la logistique de son premier test de produits outdoor sur le terrain. Chaque jour, une cordée de 6 testeurs équipés de capteurs a arpenté l’arrête de l’Aguille du Midi, pour des mesures in vivo, au plus proche de la réalité d’utilisation.

Cadre somptueux, temps radieux et froid glacial, telles furent les conditions auxquelles ont été confrontés le panel de testeurs et l’équipe technique de l’Ifremmont.

La première pierre de notre plateforme de test mutualisée est donc posée et laisse entrevoir une aventure aussi grandiose qu’indispensable…

_FGQ7302