5 nouveaux clips de prévention sur la montagne estivale

La Chamoniarde nous propose 5 clips vidéos, support d’une nouvelle campagne de prévention estivale des risques liés à la pratique de l’alpinisme, de l’escalade, du VTT et de la randonnée pédestre.

yeti_montagne_ete

Publicités

La rupture du ligament croisé antérieur : particularités féminines

Type de document : Revue de littérature
Auteur(s) : N. Lefevrea, Y. Bohua, S. Cascuac and S. Hermana
Paru dans : Journal de Traumatologie du Sport, Mars 2011

Résumé :

Les femmes pratiquant des sports de pivot ont un risque de lésion du ligament croisé antérieur (LCA) de quatre à sept fois plus grand que les hommes, au même niveau sportif. La plupart des lésions du LCA chez les athlètes féminines se produisent au cours d’un accident de pivot sans contact, généralement pendant la décélération, un pivotement (changement de direction) ou une réception de saut. Une revue de la littérature détaillée met en évidence des facteurs extrinsèques et des facteurs intrinsèques. Les facteurs extrinsèques sont la compétition, la surface des terrains, l’équipement et la préparation physique. Les facteurs intrinsèques sont d’ordre anatomique : hyperlaxité, anatomie de l’échancrure, pente tibiale postérieure ; biomécanique : cinématique et cinétique du genou ; neuromusculaire et surtout hormonal. (œstrogène, relaxine, progestérone, testostérone). En effet, les femmes sont significativement plus à risque de lésion du LCA au cours de la période préovulatoire du cycle menstruel. La connaissance de tous ces facteurs devrait permettre de faire une prévention spécifique afin de diminuer le risque de rupture du LCA chez la femme.

Document intégral disponible ici

Cette “particularité” féminine vient, par ailleurs, confirmer les données des médecins de montagnes qui, dans leur dossier de presse 2009, montrent que “les femmes de plus de 25 ans sont 3,5 fois plus exposées à ce risque (l’entorse du genou) que les hommes”.

mecanisme_rotation_externe_valgus_rupture_lca_ligament_croise_genou