Conséquences neuromusculaires d’un ultra-trail


Titre Original : Neuromuscular Consequences of an Extreme Mountain Ultra-Marathon
Type de document : Etude
Auteur(s) : Millet GY, Tomazin K, Verges S, Vincent C, Bonnefoy R, Boisson RC, Gergelé L, Féasson L, Martin V.
Paru dans : Plos One

Objectif :

Investiguer sur les conséquences physiologiques de l’une des courses les plus extrêmes auxquelles un humain puisse participer : un utra-trail (UTMB) de 166km avec 9500m de dénivelé positif et négatif.

Méthode :

Dans ce contexte, la fatigue induite par l’utra-trail et le processus de récupération sur deux semaines ont été évalués. La fonction neuro-musculaire (NMF), les marqueurs sanguins de lésions musculaires et d’inflammations ont été mesurés avant, immédiatement après (n=22) et 2, 5, 9 et 16 jours après l’UTMB (n=11) chez des coureurs expérimentés.

Résultats :

La contraction maximale volontaire diminue fortement, de 35% (IC=95%, –28 à –42%) pour les muscles responsables de la flexion plantaire et de 39% (IC=95%, –32 à –46%) pour les extenseurs de la jambes. Des modifications significatives ont également été observées concernant les marqueurs de lésions musculaires et d’inflammations. Après la course, les taux de créatine kinase (de 144±94 to 13,633±12,626 UI.L-1), de myoglobine (de 22 to 1,432±1,209 µg.L-1),et de protéine C réactive (de <2,0 à 22 to 1,432±1,209 µg.L-1) ont été modifiés. Des baisses modérées à importantes ont été observées dans les amplitudes maximales des potentiels d’actions ainsi qu’une fatigue à basse fréquence (indice d’une altération du couplage excitation-contraction).
16 jours après la course la fonction neuromusculaire a retrouvé ses valeurs initiales, la plupart du processus de récupération se faisant dans les neufs jours.

Conclusion :

Ces résultats soulignent que les altérations de la fonction neuromusculaire après un ultra-trail sont dues à de multiples facteurs, dont un déficit du couplage excitation-contraction qui n’a jamais été décrit suite à un exercice prolongé. Il a également été montré que deux semaines après une course du type UTMB, les capacités de force maximale sont de retour à la normale.

Article intégral en libre accès disponible ici

affiche-utmb-2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s