DIDT vs OTR : pas de différence significative en ce qui concerne la récidive


Titre Original : Analyse de la reprise du sport et des ruptures itératives chez le sportif compétiteur pour 298 ligaments croisés antérieurs opérés avec le tendon rotulien ou les ischiojambiers
Type de document : Article
Auteur(s) : LABOUTE E.
Paru dans : Annals of Physical and Rehabilitation Medicine
Document disponible ici

L’étude intitulée « Analyse de la reprise du sport et des ruptures itératives chez le sportif compétiteur pour 298 ligaments croisés antérieurs opérés avec le tendon rotulien ou les ischiojambiers » montre qu’il n’y a pas de différence significative entre les deux techniques de chirurgie du genou que sont la méthode DIDT (pour Droit Interne/Demi-tendineux) et l’OTR (pour Tendon Rotulien). L’étude explique également que le délai de reprise d’une activité physique impacte le risque de récidive.

didt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s