Les bâtons de marche réduisent les dommages musculaires liés à la randonnée


Titre Original : Trekking Poles Reduce Exercise-Induced Muscle Injury during Mountain Walking
Type de document : Article
Auteur(s) : Howatson G, Hough P, Pattison J, Hill JA, Blagrove R, Glaister M, Thompson KG.
Paru dans : Medicine in Science and Sports Exercise

 

L’étude en question met en lumière l’intérêt des bâtons de marche dans la pratique de la randonnée. La marche, qui plus est en descente, induit des douleurs musculo-squelettiques non-négligeables qu’il convient de limiter.

Hypothèse : L’utilisation de bâtons de marche aiderait à maintenir la fonction musculaire et réduirait les signes de lésions musculaires faisant suite à une randonnée.

Méthodes : 37 sujets actifs, dont 26 hommes et 11 femmes, se sont portés volontaires pour participer à l’étude. Ils ont été répartis en 2 groupes, l’un utilisant des bâtons, l’autre non. Chaque sujet portait un sac à dos (5,6 ± 1,5 kg) et a réalisé l’ascension et la descente du Mont Snowdon. La fréquence cardiaque (FC) et la perception de l’effort (RPE) ont été mesurés durant la montée et la descente. La force maximale volontaire isométrique (MVC), la douleur musculaire post-exercice (DOMS), la créatine kinase (CK) et les performance en saut vertical (VJ) ont été mesurés avant, juste après la randonnée (exceptée la CK), 24, 48 et 72 heures après la randonnée.

Résultats : La fréquence cardiaque ne diffère pas d’un groupe à l’autre bien que les résultats d’effort perçu soient significativement inférieurs pour le groupe ayant des bâtons durant l’ascension. La réduction de la MCV est plus atténuée chez le groupe ayant porté les bâtons, qu’il s’agisse de la mesure réalisée immédiatement après la randonnée ou de celles réalisées 24 et 48 heures après. Dans le même sens, des douleurs musculaires post-exercice sont significativement plus faibles chez les groupe avec bâtons 24 et 48 heures après la randonnée. Le taux de CK est également plus faible 24 heures après l’exercice pour le panel avec bâtons. Aucune différence n’a été observée concernant le saut vertical.

Conclusions : Les bâtons de marche réduisent les signes de lésions musculaires, contribuent à maintenir la fonction musculaire pour les jours suivant la randonnée et diminuent le risque de blessures subséquentes.

baton-de-marche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s